Appel à communications

 

Pendant plus d’un siècle, la famille Mirabeau a fasciné les historiens de l’Ancien Régime et de la Révolution française. Avec Victor Riqueti, marquis de Mirabeau et auteur de L’Ami des Hommes (1756), physiocrate et collaborateur de François Quesnay, ce clan a fourni un pionnier de l’économie politique des Lumières françaises. Plus généralement, les débats concernant l’agriculture, la population, le luxe, le commerce et l’impôt suscités par son abondante production littéraire ont marqué de leur empreinte les Lumières françaises et européennes. Pendant la Révolution, le fameux orateur Honoré-Gabriel, fils du marquis, se distingua jusqu’à devenir l’un des symboles de la profonde unité nationale qui a accompagné les progrès du mouvement révolutionnaire. Dans le même temps, les tensions au sein de la famille Mirabeau – entre un père autoritaire qui persécutait son fils avec des lettres de cachet, entre les deux frères, dont l’un émigra et lutta contre la Révolution – illustrent les conflits qui traversaient les élites françaises dans la deuxième moitié du XVIIIe siècle et qui ne furent pas sans conséquences sur la nature même du projet révolutionnaire.

 

Les Mirabeau ont des racines traditionnelles : issus de la noblesse militaire, propriétaires fonciers en Provence, ils furent des participants actifs à la politique locale comme représentants de leur ordre. Ils participèrent ainsi à plusieurs des nombreux conflits entre Paris et les provinces qui étaient une donnée structurelle de la vie et de la culture politique de l’Ancien régime. En parallèle, la famille Mirabeau avait des connections à la cour de Versailles et dans le beau monde parisien, ces dernières se renforçant au cours du temps au détriment des premières – un indice parmi d’autres du déplacement du centre de gravité géographique du monde politique des Lumières et du mouvement réformateur à la fin de l’Ancien régime. Finalement, la famille Mirabeau a aussi développé des liens en dehors de la métropole, dans le monde colonial et en Europe, contextes dont les historiens ont montré au cours de la dernière décennie toute l’importance aux plans économiques, sociaux et politiques pour la France d’Ancien Régime. À travers la juxtaposition des dimensions provinciales, nationales et cosmopolites dans les carrières et les écrits des membres de la famille Mirabeau, nous pouvons percevoir l’importance du contexte national et de son dépassement pour une meilleure compréhension des Lumières. Aussi, sous de nombreux aspects, l’histoire de la famille Mirabeau capture l’essence de ce que furent les Lumières, les réformes et la Révolution françaises.

 

Cette conférence sur la famille Mirabeau offre l’opportunité de s’interroger sur les développements récents de l’historiographie de l’Ancien Régime, de la Révolution française et de l’Europe des Lumières. Nous sollicitons donc des propositions de communications concernant la famille Mirabeau et les nombreux contextes évoqués ci-dessus, utilisant un large éventail de méthodologies et de thématiques, telles que l’histoire sociale, l’histoire des élites, l’histoire des représentations économiques et politiques ; nous espérons que ces perspectives pourront s’enrichir au contact de contributions relevant de l’histoire des sciences, de l’histoire des sociabilités et de l’histoire des institutions politiques (le gouvernement des colonies, de l’Etat royal et les parlements d’Ancien Régime).

 

La conférence sera organisée à Paris (France) du 9 avril au 11 avril 2015 sous l’égide des Universités de Chicago, de l’Université de Paris 8 Vincennes, de l’Institut National d’Etudes Démographiques et de la Bibliothèque Nationale de France.

 

Les propositions de communication en français ou en anglais de 300 mots à 500 mots doivent être adressées avant le 30 juin 2014 à l’adresse suivante : colloque-mirabeau@listes.ined.fr. Il est également possible de soumettre des projets de session complète ou de table-ronde, pour plus d’information : contacter les organisateurs à l’adresse électronique indiquée ci-dessus.

 

Call for papers

Les Mirabeau: Eighteenth-Century French Society, Political Economy and Cosmopolitan Culture

 

For well over a century, the Mirabeau family has fascinated historians of the Old Regime and of the French Revolution. In the person of Victor Riqueti, author of l’Ami des hommes (1756) and physiocratic collaborator with François Quesnay, this clan furnished a pioneering figure in the political economy of the French Enlightenment. More generally, debates over agriculture, demography, luxury, commerce and taxation triggered by his abundant literary production helped to define the French Enlightenment during the second half of the eighteenth century. During the Revolution, the famed orator Honoré Gabriel advanced and eventually come to symbolize the profound national unity that helped to push the Revolution forward at key moments; at the same time, relations within his own family—between an authoritarian father who persecuted his son with a lettre de cachet and a brother who emigrated and fought against the Revolution—point to significant fissures within French elites and, therefore, of the meaning of the Revolutionary project itself.

The background of the Mirabeaus was traditional: military nobles with landed wealth in Provence, they were significant participants in local politics. As representants of their social group, they participated in many of the conflicts between provinces and capital that were a permanent feature of Old Regime France’s absolutist politics and culture. At the same time, the Mirabeau family maintained connections at Versailles and, later, in the beau monde of Paris—testament to another geographic displacement that shaped the politics of Enlightenment and reform in eighteenth-century France. Finally, the Mirabeau family developed connections outside the mainland France, both in Europe and in the colonial world, whose importance to the social, economic and political world of Old Regime France historians have come to better appreciate in the last decade. In the juxtaposition of the provincial, national and cosmopolitan in the careers and writing of the Mirabeau family we glimpse the Enlightenment in and above national context. In many important senses, the history of the Mirabeau family captures the essence of what the Enlightenment, Reform and Revolution itself were.

A conference on the Mirabeau family provides an opportunity to take stock of developments over the past two decades or so in the historiography of Old Regime France, The French Revolution as well as in the European Enlightenment. We invite proposals bearing on the Mirabeau family and the many contexts outlined above, from a broad range of methodologies and themes, such as social history, the history of elites, the history of political and economic ideas; and we expect that these classic perspectives for investigating the Mirabeau family and their context will be considerably enriched by studies in the history of science, the history of sociability and the history of administration and governance (e.g. of the colonies, parlements and of the royal state).

 

The conference is to be held in Paris, France on April 9-11, 2015 with sponsorship of the Institut National d’Etudes Démographiques, The University of Chicago, the University of Paris 8 and the Bibliothèque Nationale de France.

 

Please send a paper proposal in English or in French of 300 to 500 words before June 30, 2014 to the following address : colloque-mirabeau@liste.ined.fr. Proposals for full sessions or round-tables are welcome, please contact the organizers at the above address for further information.

 

Comité Scientifique/scientific commitee :

 

Manuela ALBERTONE (Università di Torino) ; Loïc CHARLES (Université de Paris 8) ; Paul CHENEY (University of Chicago) ; Joël FELIX (University of Reading); Bela KAPOSSY (Université de Lausanne) ; Michael KWASS (John Hopkins University); Catherine LARRERE (University de Paris I – Panthéon-Sorbonne); Philippe MINARD (EHESS – Université de Paris 8) ; Arnaud ORAIN (Université de Paris 8) ; Pierre SERNA (University de Paris I – Panthéon-Sorbonne) ; Michael SONENSCHER (Cambridge University) ; Philippe STEINER (Université Paris IV – Paris Sorbonne ; Christine THERE (INED).

 

Conférencier invité /keynote speaker:

 

Antoine Lilti (EHESS)

 

Le Comité d’organisation

colloque-mirabeau@liste.ined.fr