Journées d’étude de l’Association Charles Gide

Paris, 13-14 novembre 2015

 

Fictions originelles, états hypothétiques et conjectures historiques dans la pensée économique

Journées en hommage à Shirine Sabéran

 

Organisées par le LED (Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis) et PHARE (CNRS - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

 

Appel à communications

Call for papers

Programme et textes

Dates à retenir

Conférencier invité

Comité scientifique

Inscriptions

Prochaines Journées d'étude 2017

Pour les journées d'étude précédentes (années impaires), consulter les archives.

 

Appel à communications

De la cité idéale de Platon à la position originelle de Rawls, en passant par l’état de nature des philosophes du XVIIème siècle ou encore par l’état primitif d’Adam Smith, le recours aux fictions sillonne l’histoire de la pensée économique. Ces fictions ont alimenté les raisonnements de nombreux auteurs en prenant des formes diverses : états imaginaires, conditions d’existence hypothétiques, conjectures sur l’histoire passée et sa marche supposée… Loin d’être anecdotique, la persistance de leur usage soulève plusieurs questions qui concernent :


· Le rôle des fictions : pourquoi les auteurs sont-ils amenés à y recourir ? Comment s’insèrent-elles dans leurs raisonnements ? Servent-elles un discours explicatif/descriptif ou essentiellement normatif ?
· L’évolution des fictions : comment les fictions ont-elles évolué, dans leurs formes ou leurs fonctions ? Comment des fictions de même type ont-elles été utilisées et adaptées pour servir des objectifs différents ?
· Le statut épistémologique des fictions : la fiction s’oppose-t-elle à l’expérimentation ? Son usage est-il conciliable avec une analyse historique ou factuelle ? Permet-il d’accéder à une autre forme de connaissance que l’abstraction théorique usuelle en économie ?
· Le statut de la théorie économique : tandis que la philosophie politique recourt volontiers à des fictions, l’ambition de scientificité de l’économie l’amène-t-elle à disqualifier ce mode d’argumentation ? Que nous apprend l’usage des fictions sur les frontières de notre discipline et sur ses rapports avec d’autres domaines de savoir ?


Des contributions en histoire de la pensée économique sont attendues aussi bien d’économistes que de philosophes. Celles-ci pourront porter sur des sujets tels que (liste indicative et non exhaustive) :


- la cité idéale dans la République de Platon ;
- L’Utopie de Thomas More ;
- l’état de nature des philosophies du contrat social ;
- l’état primitif d’Adam Smith ;
- les « robinsonnades » des économistes ;
- l’histoire conjecturale des stades économiques ;
- la société ouverte de Popper et Hayek ;
- La position originelle chez les philosophes et les économistes.


Les propositions de communications doivent être envoyées au format Word avant le 15 décembre 2014 par courrier électronique à l'adresse suivante : journees.gide2015@gmail.com (toute proposition adressée recevra un accusé de réception).


Chaque proposition comportera 1000 mots au maximum.

 

Call for papers

From Plato’s ideal city to Rawls’ original position, including the state of nature of contractualist philosophers or Adam Smith’s primitive state, the use of fictions crosses the history of economic thought. These fictions had long fed into the argument of many authors taking various forms: imaginary states, hypothetical living conditions, conjectures on past history and its progress…


Far from being anecdotal, their persisting use raises several questions which concern:

 

- The role of fictions: how and why are authors led to make use of fictions? How do they integrate fictions in their argument? Do fictions serve a descriptive or a normative discourse?

- The evolution of fictions: How did they evolve in their forms and their functions? How were fictions the same kind used and adapted for different purposes?

- The epistemological status of fictions: do fictions oppose experimentation? Is their use consistent with a historical or a factual analysis? Does it allow to reach a specific form of knowledge, distinct from the usual theoretical abstraction in economics?

- The status of economic theory: What do we learn from the use of fiction about our discipline and its relations with other fields of knowledge? Does the ambition of scientificity in economics lead the discipline to disqualify the use of fiction, in contrast with political philosophy which willingly makes use of them?


The scientific committee expects contributions in history of economic thought both from economists and philosophers. These contributions could deal with the following topics (indicative and non-exhaustive list):


- Plato’s ideal city in The Republic;
- Thomas More’s Utopia;
- The state of nature in contractualist philosophies;
- The primitive state of Adam Smith;
- The “robinsonades” from economists;
- The conjectural history of economic stages;
- The open society of Popper and Hayek;
- The rawlsian hypothesis of the veil of ignorance.


Proposals for papers in the form of abstracts of at most 1000 words must be submitted no later than December 15th, 2014 to the following email address: journees.gide2015@gmail.com.
Any proposal submitted will receive an acknowledgment of receipt.

Dates à retenir

Le Comité Scientifique s'engage à donner une réponse aux propositions avant le 15 février 2015. Les auteurs des propositions retenues devront faire parvenir le texte définitif de leur communication avant le 15  septembre 2015. Ces textes seront mis à disposition des participants le 15 octobre 2015.


The Scientific Committee undertakes to provide an answer to proposals before February 15, 2015.
The deadline for sending the final version of the papers is September 15, 2015. Selected communications will be made available to the participants on October 15, 2015.

 

Conférencier invité

(à venir)

 

Comité scientifique

Laurie Bréban (Led, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
André Charrak (Phare, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Marion Chottin (CHSPM, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Rebeca Gomez Betancourt (Triangle, Université Lumière Lyon 2)
Rima Hawi (Reeds, Université de Versailles)
Jimena Hurtado (Département d’économie, Université des Andes)
Herrade Igersheim (Beta, Université Louis Pasteur, Strasbourg I)
Laurent Jaffro (Phare, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Patrick Mardellat (Clersé, Université Lille 1, Sciences Po Lille)
Arnaud Orain (Led, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
Claire Pignol (Phare, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)
Philippe Poinsot (LVMT, Université Paris-Est Marne-la-Vallée - Ecole des Ponts ParisTech - IFSTTAR)
Nicolas Rieucau (Led, Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis)
Nathalie Sigot (Phare, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Inscriptions

Ces informations seront précisées ultérieurement. 

Rappel : la participation aux Journées Gide est réservée aux membres de l’Association Charles Gide à jour de leur cotisation. Pour adhérer, cliquer ici.

 

 

Prochaines Journées d'étude 2017

tba